Après l’obtention d’un Master II option conservation-restauration d’œuvres peintes délivré par l’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon (ESAA), l’une des quatre formations habilitées par la Direction des Musées de France et les Monuments Historiques, j’ai commencé à travailler pour des institutions publiques à travers la France et plus particulièrement dans le Sud où j’ai choisi de m’établir.

Au-delà des interventions de conservation-restauration, les musées ou collections publiques me sollicitent pour des missions de récolement (mise à jour d’un inventaire) et de bilan sanitaire de leurs collections. Régulièrement, je participe à la rédaction des constats d’état d’œuvres à leurs arrivée et départ d’exposition temporaire et si cela s’avère nécessaire, je réalise des interventions de « bichonnage » au moment de leur accrochage.

En fonction des travaux à réaliser, de l’importance des marchés publics ou tout simplement des dimensions des oeuvres à traiter, il m’arrive de collaborer avec d’autres restaurateurs. Ce travail en équipe s’avère souvent très enrichissant puisqu’il permet de confronter les points de vue de chacun, d'appréhender de nouvelles techniques, d’échanger nos connaissances respectives.

Récemment installée dans un atelier au cœur de Montpellier, je souhaite élargir ma clientèle privée tout en continuant mon activité auprès des collectivités territoriales et des musées.

Formée aux techniques traditionnelles et plus récentes des traitements de conservation-restauration des peintures anciennes, je m’intéresse également de près aux matériaux contemporains. Ces derniers posent de réels problèmes de conservation et de restauration qui induisent une façon de les aborder différente de celle des oeuvres anciennes.